Mobility-as-a-Service (MaaS), c’est quoi ?

Jeudi 6 octobre 2022
Mobility-as-a-Service (MaaS), c’est quoi ?

La mobilité comme service ou MaaS dans sa version anglophone, a pour but de répondre aux besoins individuels en termes de transport. En améliorant le système d’intermodalité (utilisation de plusieurs types de transports), ce service permet à son utilisateur d’accéder au(x) transport(s) le(s) plus adapté(s) à sa demande. A long terme, le MaaS devrait réduire la circulation des véhicules personnels, impliquant, entre autres, une diminution de la pollution et une meilleure gestion des flux de circulation dans les villes. Voici comment cela fonctionne.

Mobility-as-a-Service : définition

Le MaaS est un service à échelle territoriale qui s’intègre parfaitement au concept de la smart city qui repose sur plusieurs principes :

  • Une centralisation de l’information sur tous les véhicules disponibles pour le transport de particuliers. Cela prend en compte les transports publics (train, bus, métro…) et les transports privés (autopartage, covoiturage…).
  • Une optimisation de l’itinéraire à partir des destinations et des horaires entrés par l’utilisateur. L’application recherche automatiquement les services de transports intermodaux les plus adaptés au trajet.
  • Un service de paiement et de réservation inclus sur une même plateforme sécurisée.

La mobilité comme service permet aux particuliers d’effectuer un trajet le plus simplement et rapidement possible en fonction de leur situation géographique. Une personne pourra par exemple bénéficier d’un moyen de transport sans posséder de voiture personnelle.

Comment fonctionne le MaaS ?

Le MaaS ne peut fonctionner sans le développement des technologies d’information au sein d’une ville intelligente. L’Internet des objets (IoT) favorise la communication entre les utilisateurs et les différents services de transport d’une ville. Il permet à une application MaaS de collecter les données importantes à son bon fonctionnement :

  • Plans des transports ;
  • État du trafic en temps réel ;
  • Préférences de transport des utilisateurs ;
  • Types de transport les mieux adaptés aux personnes à mobilité réduite ;
  • Taux d’émissions de CO2, calories brulées, CO2 économisés et économies réalisées…

Le MaaS va plus loin qu’une simple application qui renseigne l’utilisateur sur les horaires des transports publics. Ce service met en lien les différents acteurs du transport public ou privé pour instaurer une certaine complémentarité. Il renforce ainsi le rôle des autorités organisatrices de la mobilité pour simplifier la vie de l’utilisateur. Avec les informations récoltées par l’IoT, les autorités peuvent planifier à l’avance les trajets et les moyens de transport les plus adaptés au comportement des utilisateurs.

Le MaaS dispose d’une plateforme proposant au citadin plusieurs niveaux de prestations avec un système d’abonnement évolutif selon le niveau :

  • Niveau 1 (planification) : une création d’itinéraire optimisée selon les modes de transports intégrés à la plateforme. L’utilisateur règle son titre de transport sur place.
  • Niveau 2 (réservation et billetterie) : l’utilisateur paie son transport sur l’application après avoir planifié le parcours grâce à un système de réservation.
  • Niveau 3 (forfait) : en plus des autres services, la plateforme intègre un service d’abonnement unique valable pour tous les transports sur une durée donnée.
  • Niveau 4 (incitation) : ce service optionnel permet aux collectivités de mettre en avant les solutions de mobilité les moins polluantes.

Ces différents niveaux existent déjà dans l’application Whim, une solution de mobilité utilisée à Helsinki depuis 2016. Les utilisateurs paient un forfait allant de 89 euros à 317 euros selon les transports utilisés. Le système de planification de parcours est gratuit.

Mobility-as-a-Service : une réponse adaptée aux enjeux de la ville de demain

En 2020, la population des zones urbaines a connu un taux d’accroissement de 3%, selon les données de recensement de l’INSEE. Ce taux devrait être en constante augmentation durant les années à venir. Un rapport des Nations Unies démontre qu’en 2050, les villes accueilleront 68% de la population mondiale.

Cette réalité s’accompagne d’un certain nombre de problématiques liées à la pollution du transport routier et à la gestion des flux. Le MaaS permet alors d’y répondre efficacement, grâce à ses nombreux avantages.

Une réduction de la pollution liée aux transports

La pollution liée à la circulation en ville est néfaste pour l’environnement et la santé des citoyens. La Commission européenne estime que 40 % des émissions de CO2 sont dues aux transports routiers. En outre, la pollution en ville est responsable de 48 000 décès prématurés chaque année en France, selon une étude de la CAFE.

Le MaaS a pour vocation de réduire ces taux en optimisant les flux de circulation. Il favorise :

  • La réduction du recours aux voitures individuelles en développant un système de covoiturage ;
  • L’utilisation des transports en commun en programmant des itinéraires plus adaptés aux besoins de chacun ;
  • La favorisation du vélo et de la marche ;
  • La mise en service de véhicules électriques.

Toutes ces actions mises en commun contribuent à la réduction des particules fines et donc diminuent les facteurs de risques environnementaux et sanitaires.

Une facilitation de la mobilité

En proposant plusieurs services de mobilité sur une seule plateforme, cette innovation contribue à faire connaître des modes de transport rapides, peu coûteux et peu impactant sur l’environnement.

Dans les zones de faible densité ou en banlieue, le Mobility-as-a-Service joue un rôle inclusif en proposant des moyens de déplacement alternatifs à certains transports en commun peu présents.

Les citoyens les plus défavorisés peuvent trouver, grâce à cette plateforme, le transport le plus adapté à leur budget, favorisant ainsi la mobilité pour tous.

Une amélioration des services proposés aux utilisateurs grâce à l’exploitation des données

L’amélioration des services de transports est primordiale pour répondre à un flux circulatoire de plus en plus dense dans les zones urbaines. En collectant les données des usagers sur leur mobilité, les différents fournisseurs de services de transport peuvent proposer des solutions plus personnalisées. Ainsi, l’application peut donner le meilleur parcours en temps réel selon les paramètres entrés par l’utilisateur. Ces services comprennent plusieurs intermodalités allant du bus ou du métro à la trottinette électrique. 

MaaS : des exemples inspirants

Lyon, Saint-Etienne, Dijon, Annemasse, Angers, Brest… De nombreuses métropoles s’emparent des nouvelles technologies pour lancer leur application mobile MaaS. Ainsi, depuis 2018, les habitants de Mulhouse ont à leur disposition le Compte Mobilité, un service MaaS complet accessible via une application mobile dédiée. Les Stéphanois peuvent quant à eux compter sur Moovizy, une application mobile de recherche d’itinéraires multimodaux, dotée d’une fonctionnalité billettique.

Mais le MaaS n’est pas l’apanage des métropoles ! Certaines applications de calcul d’itinéraires s’emparent également du sujet. C’est notamment le cas de Citymapper qui a lancé sa solution de paiement et de billettique à Londres. Affaire à suivre…

Pour conclure…

Le service de mobilité est un concept qui parle à de nombreux acteurs impliqués dans la dynamique des smart city. En répondant aux diverses problématiques liées à l’utilisation des transports en ville, le MaaS impulse une dynamique et de l’attractivité au sein des collectivités. Il est important que les élus et responsables techniques des collectivités locales s’en saisissent. Alors, à vous de jouer !

Comment sera la ville durable de demain ?

Mobilité durable

Îlots de chaleur urbains, risques d’inondations, biodiversité menacée… Les villes n’échappent pas aux enjeux climatiques. Alors qu’une majorité de la population vit et vivra en ville, il apparaît…

Mobilité durable

Comment la gestion des flux dans l’espace public participe-t-elle au développement de la mobilité durable ?

Mobilité durable

Les données sur la mobilité ne cessent de croître, étant donné que les sources sont de plus en plus nombreuses. Plutôt que de les laisser se disperser, l’administration publique préfère collecter…

Mobilité durable

Ces territoires connectés qui ont adopté la smart mobility

Mobilité durable

Selon un rapport de l’ONU, d’ici 2050, 70% de la population vivra en milieu urbain. Un chiffre impactant qui nécessite que les collectivités territoriales anticipent, dès aujourd’hui, les enjeux…

Mobilité durable