Ces territoires connectés qui ont adopté la smart mobility

Mercredi 3 mai 2023
Ces territoires connectés qui ont adopté la smart mobility

Selon un rapport de l’ONU, d’ici 2050, 70% de la population vivra en milieu urbain. Un chiffre impactant qui nécessite que les collectivités territoriales anticipent, dès aujourd’hui, les enjeux auxquelles elles seront confrontées demain. Dans ce contexte, la smart mobility apparait comme un levier efficace pour répondre au défi de mobilité de la ville de demain. Mais quelles sont les agglomérations précurseuses, qui ont déjà adaptées leurs pratiques ? On fait le point sur les collectivités adeptes de la smart mobility et sur les bienfaits apportés par ce changement.

La smart mobility : une mobilité plus écologique, plus sécurisée et plus accessible

La smart mobility correspond à un ensemble de moyens conçu et mis en place pour fluidifier les déplacements des usagers de manière sécurisée, avec un objectif durable. La smart mobility est ainsi pensée pour répondre à 3 grands enjeux :

  • Les transports et la transition écologique : la smart mobility favorise les mobilités douces ou la gestion multimodale ;
  • L’accessibilité des transports : la smart mobility vise la facilitation de la mobilité quotidienne pour l’ensemble des usagers ;
  • La sécurité des transports : la smart mobility contribue à la sérénité et à la tranquillité des usagers.

Pour répondre à ces enjeux, elle s’appuie sur les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) dont les innovations offrent des opportunités variées. Gares connectées, intermodalités, véhicules autonomes, mutualisation de la mobilité…De multiples changements ont déjà été mis en place pour améliorer la mobilité en ville.

Navettes autonomes à Rennes : vers plus d’accessibilité

Première collectivité à ouvrir ses données en 2010, Rennes poursuit sa démarche smart city avec la mise en place de navettes autonomes sur les 60 hectares du campus de Beaulieu. A la suite d’une expérimentation réussie en novembre 2018, le projet s’est concrétisé en 2019 avec la mise en circulation de deux nouveaux véhicules. En assurant le trajet depuis le pôle administratif, au sud du campus, jusqu’au restaurant universitaire, au nord, les navettes permettent aux étudiants de se déplacer plus rapidement et répondent à l’enjeu d’accessibilité des transports que prône la métropole.

Comptage des flux piétons à Toulouse : vers plus de sécurité

Si Toulouse dispose, elle aussi, d’une navette autonome sur l’un de ses campus (l’Oncopole), la ville s’est également fait connaitre pour une autre forme de smart mobility. Depuis le 1er juillet 2019 l’agglomération dispose de IADATA, une plateforme Big Data moteur de la smart city. Grâce au recueil et à l’analyse stratégique des données, cet outil aide notamment à développer la smart mobility de la ville. Selon le rapport d’activité 2021 de la métropole, le comptage des piétons dans l’hyper centre-ville est au cœur de toutes les attentions. Cette pratique, déjà amorcée sur la place du Capitole, permet de « donner des éléments aux commerçants » mais aussi « d’aider à la sécurité en cas d’évènements de grande ampleur. » Dans cette optique, plusieurs moyens de comptages des piétons sont en cours d’expérimentation et le déploiement de nouveaux capteurs plus performants est anticipé pour améliorer la connaissance des flux.

Automatisation des stationnements à Dijon : vers plus d’attractivité

A Dijon, c’est l’envie de fluidifier le stationnement et d’encourager les rotations qui a favorisé la mise en place de moyens smart. Depuis quelques années, la capitale de la Bourgogne a installé des capteurs conçus pour détecter la présence d’un véhicule, sur certaines aires de stationnement du centre-ville. Les données récupérées par les capteurs sont alors traitées de manière automatisée par une plateforme intuitive. La solution, en apportant des informations en temps réel aux usagers, a déjà porté ses fruits :  la durée de stationnement a considérablement diminué et le taux de rotation est beaucoup plus important depuis le lancement du dispositif. Un dispositif efficace qui a permis de redynamiser le centre-ville et d’améliorer l’expérience des usagers.

Le projet s’inscrit dans une démarche plus globale, encadrée par un contrat de 12 ans pour la réalisation et la gestion d’un poste de pilotage connecté des équipements de l’espace publics dans les 23 communes de la métropole (2019). Ce contrat a été attribué au groupement composé de SUEZ, Bouygues Energies &Services, Citelum et Capgemini.

Bornes de recharges électriques à Toulon : vers plus de durabilité

Annoncé par le plan de relance automobile en février 2021, le déploiement de bornes de recharges électriques sur le réseau routier fait office de priorité pour le gouvernement, qui y a consacré 100 millions d’euros du plan France Relance. Avec l’implantation de sa première borne en 2019, Toulon s’inscrit en tant que pionnière de ce projet.

Aujourd’hui, la métropole TPM compte 90 bornes publiques, soit 180 points de charges déployés dans les lieux stratégiques de ses 12 communes. Objectif à moitié rempli pour la métropole qui vise, à terme, l’installation de 300 bornes de recharges sur le territoire.  Le projet, porté en association avec le SmielecVar concentre deux objectifs :

  • Favoriser la mobilité électrique pour aller vers le durable ;
  • Proposer une mobilité accessible financièrement dans un contexte d’augmentation du coût des énergies.

Facilité de paiement, prix attractif, responsabilité environnementale…Le dispositif séduit de nombreux utilisateurs et accompagne leur passage au véhicule électrique. Mais le projet ne compte pas s’arrêter là : dans l’objectif de diminuer le temps de charge, SmielecVar compte développer des nouveaux points de recharges :

  • Des bornes « AC/DC » qui proposent un point de charge en courant alternatif et en courant continu ;
  • Des bornes « rapides » avec une puissance de 50kW pour les véhicules équipés de chargeurs compatibles ;
  • Des « super chargeurs » pouvant atteindre une puissance de plusieurs centaines de kW et déployés dans de véritables stations-services.

Pour conclure…

Point clé de la smart city, la smart mobility répond aux enjeux actuels d’accessibilité, de sécurité et de durabilité des transports, et montre des avantages concrets pour les collectivités qui ont su l’adopter. Mais si celle-ci se développe depuis quelques années, comme en témoigne ces cas d’usages, de nombreux territoires sont encore peu ou pas équipés et un effort à l’échelle nationale reste à produire.

Ces territoires connectés qui ont adopté la smart mobility

Mobilité durable

Selon un rapport de l’ONU, d’ici 2050, 70% de la population vivra en milieu urbain. Un chiffre impactant qui nécessite que les collectivités territoriales anticipent, dès aujourd’hui, les enjeux…

Mobilité durable

Mobilité durable : 7 solutions repérées dans les collectivités

Mobilité durable

La mobilité durable est une notion qui est apparue dans le cadre du concept de développement durable. Elle consiste à concevoir et mettre en place une nouvelle mobilité sur les territoires dans un…

Mobilité durable

Forfait mobilités durable: comment le mettre en place dans votre collectivité ?

Mobilité durable

Le « forfait mobilités durables » vise à encourager les déplacements moins polluants en accord avec la transition énergétique. Mis en place suite au décret du 9 mai 2020 pour les trajets…

Mobilité durable