Smart metering, comment les capteurs connectés révolutionnent la gestion des bâtiments publics

Jeudi 27 juin 2024
smart metering

Les bâtiments publics représentent une part importante de la consommation énergétique en France. Selon l'Ademe, ils sont responsables de 12% de la consommation totale d'énergie et de 23% des émissions de gaz à effet de serre. Ils représentent en moyenne 60% du budget de fonctionnement des collectivités, soit environ 10 milliards d'euros par an (chiffres AMF) les dépenses énergétiques des collectivités territoriales. 

Dans un contexte de transition énergétique fort, tant au niveau national qu’européen, les collectivités françaises sont confrontées à un double défi : réduire leur consommation énergétique et optimiser leurs dépenses liées aux bâtiments publics. Pour y parvenir, le smart metering, ou comptage intelligent, se présente comme une solution prometteuse en permettant de mesurer en temps réel les consommations d'énergie des et d'ajuster en conséquence le système de gestion bâtimentaire. Zoom sur une révolution en marche.

La récolte et l’analyse des données au cœur du smart metering

Le smart metering repose sur l'utilisation de capteurs connectés, installés sur les équipements énergivores des bâtiments (chauffage, climatisation, éclairage). Ces capteurs mesurent en continu la consommation d'énergie et transmettent les données à une plateforme de gestion centralisée. Il existe différents types de capteurs connectés, qui peuvent mesurer la consommation d'électricité, de gaz, d'eau ou encore de chaleur. Equipés de technologies de communication sans fil, (LoRaWAN, WiFi), les capteurs permettent de transmettre les données à une plateforme de gestion centralisée des données.

En permettant la collecte, le stockage et l’analyse des données de consommations énergétiques, cette plateforme est l’élément clé du smart metering et présente de nombreux avantages pour les gestionnaires de bâtiments publics :

  • Suivre en temps réel les consommations
  • Détecter les anomalies de consommations
  • Identifier les pannes
  • Actionner à distance les actions correctives
  • Accéder à un état des lieux global des consommations par équipements

Le choix d’équiper les bâtiments publics de solutions de smart metering implique, de la part des collectivités, d’accompagner l’évolution des compétences de leurs équipes de gestion des bâtiments. En effet, pour tirer pleinement parti de cette technologie, il est nécessaire de former ces équipes à l'utilisation des outils de gestion et d'analyse des données. Face à cet enjeu, les collectivités sont elle-même accompagnées par les entreprises du secteurs privés.

Un potentiel d'économies financières significatives

Selon une étude de l'Ademe, le déploiement de la technologie smart metering dans les bâtiments publics pourrait permettre de réaliser jusqu'à 20% d'économies d'énergie. Cela représenterait une économie de plusieurs milliards d'euros sur le budget des collectivités territoriales, tout en contribuant à la transition énergétique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.En effet, ce type de dispositifs permet aux collectivités de :

  • Préserver la ressource et diminuer leur facture en énergie grâce à l’identification et la réduction du gaspillage et grâce à la programmation automatique des postes de dépenses (éclairage, chauffage…)
  • Moderniser les infrastructures en identifiant les équipements énergivores et en procédant à leur réparation ou à leur remplacement
  • Optimiser la maintenance en détectant les dysfonctionnements et les pannes au moment où ils surviennent, il est possible planifier les interventions plus rapidement

Dans la durée, le smart metering permet la mise en place d’une maintenance prédictive qui permettrait de de réduire de 20% les coûts de maintenance et de réparation.

Grenoble et l’Ile-de-France, des exemples à suivre

Solution prometteuse pour les collectivités publiques souhaitant réduire leur consommation énergétique et optimiser leurs dépenses, les exemples de Grenoble et de la région Île-de-France montrent que cette technologie est déjà en train de révolutionner la gestion des bâtiments publics.

La ville de Grenoble s'est lancée dans un projet ambitieux de ville intelligente, visant à améliorer la qualité de vie de ses habitants tout en réduisant son empreinte écologique. Dans ce cadre, la municipalité a équipé ses bâtiments publics de capteurs connectés pour mieux maîtriser leur consommation énergétique. Selon les résultats publiés par la ville, cette initiative a permis de réduire de 20% la consommation d'énergie des bâtiments concernés.

La région Île-de-France a également pris des mesures pour réduire la consommation énergétique de ses bâtiments publics. Dans le cadre de son plan "Smart Région", elle a déployé des capteurs connectés dans plusieurs lycées franciliens. Grâce à cette initiative, la région a pu réaliser jusqu'à 15% d'économies d'énergie.

En plus de réaliser des économies d'énergie, le smart metering permet également aux collectivités publiques de réduire leurs coûts de fonctionnement. Selon une étude menée par la société de services énergétiques Schneider Electric, l'installation de capteurs connectés dans les bâtiments publics pourrait permettre de réduire de 20% les coûts de maintenance et de réparation (source : Schneider Electric).

Des subventions pour accompagner les collectivités dans leurs projets

Face aux enjeux énergétiques et financiers, le smart metering apparaît comme une solution d'avenir pour les collectivités publiques. Dans le but d'encourager les collectivités publiques à adopter le smart metering, les pouvoirs publics ont mis en place différents dispositifs de soutien financier.

En France, le programme "Action Cœur de Ville" prévoit la création de "plateformes locales de rénovation énergétique", qui permettront d’accompagner les collectivités dans le déploiement du smart metering. Doté d'une enveloppe de 5 milliards d'euros sur 5 ans, ce programme vise à redynamiser les centres-villes des villes moyennes et à améliorer la qualité de vie de leurs habitants.

En plus de ce programme, les collectivités peuvent également bénéficier de subventions de la part de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME). Cette agence publique accompagne les collectivités dans leur transition énergétique et propose des aides financières pour la mise en place de solutions innovantes, comme le smart metering. Selon les projets, les subventions de l'ADEME peuvent couvrir jusqu'à 50% de leurs dépenses d'investissement.

Au niveau européen, le programme "Horizon 2020" prévoit également des financements pour les projets liés à la transition énergétique et à l'innovation. Ce programme, doté d'une enveloppe de 80 milliards d'euros sur 7 ans, vise à soutenir les projets les plus prometteurs dans des domaines comme les énergies renouvelables, les réseaux intelligents ou encore l'efficacité énergétique des bâtiments.

Les collectivités publiques peuvent donc bénéficier de différents dispositifs de soutien financier pouvant couvrir une part importante de leurs investissements et leur permettant d’optimiser la réalisation d’économies financières. 

Le smart metering se positionne comme une solution prometteuse pour les collectivités publiques souhaitant réduire leur consommation énergétique et optimiser leurs dépenses. Grâce aux plateformes de centralisation des données, les gestionnaires de bâtiments publics peuvent suivre en temps réel les consommations, détecter les anomalies et les pannes, et actionner à distance les actions correctives. Les exemples de Grenoble et de la région Île-de-France montrent que cette technologie est déjà en train de révolutionner la gestion des bâtiments publics, avec des économies d'énergie allant jusqu'à 20%. Pour accompagner les collectivités dans la mise en place de cette nouvelle technologie, les pouvoirs publics ont mis en place plusieurs dispositifs de soutien financier.

Collectivités locales : instrumenter ses bâtiments de capteurs pour réduire sa consommation d’énergie

Bâtiments intelligents

Face aux effets déjà tangibles de la crise climatique, il n’a jamais été aussi important de maîtriser et de réduire la consommation énergétique. À l’échelle des collectivités locales, cette…

Bâtiments intelligents

Quels sont les enjeux RSE des bâtiments connectés publics ?

Bâtiments intelligents

Selon un rapport de Fortune Business Insights, le marché des smart building en Europe devrait dépasser les 18 milliards de dollars d’ici 2030. Piloter les dépenses énergétiques, prévenir les…

Bâtiments intelligents

Attractivité : 5 pistes pour tirer des bénéfices du smart territoire

Bâtiments intelligents

Un territoire intelligent n’est pas seulement un espace connecté. C’est une ville qui fait usage de solutions technologiques et numériques pour renforcer la qualité de vie de ses citoyens,…

Bâtiments intelligents