Éclairage public LED : quels avantages pour les collectivités locales ?

Mardi 8 novembre 2022
Éclairage public LED : quels avantages pour les collectivités locales ?

L’éclairage public constitue aujourd’hui un enjeu central pour la plupart des villes. En effet, 45% des luminaires publics ont plus de 25 ans : ancien, le parc d’éclairage public consomme beaucoup d’électricité, en plus d‘exiger de constantes réparations. Ces installations représentent ainsi un budget conséquent pour les villes. Dans ce contexte, le passage à la technologie LED se présente comme une solution idéale : en plus de réduire considérablement la consommation électrique, l‘éclairage LED limite la pollution lumineuse et les émissions de CO2. Explications.

Éclairage public LED : de quoi s’agit-il ?

LED est l’acronyme anglais de Light Emitting Diode qui signifie « diode électroluminescente », la LED est un composant opto-électronique. Cela veut simplement dire qu’il s’agit d’un composant électronique capable d’émettre de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique. Les trois parties principales d’une ampoule LED comprennent l’anode, la cathode et le matériau semi-conducteur. L’anode fournit des électrons à la cathode : ce sont ces électrons en mouvement qui émettent de la lumière. Contrairement aux ampoules traditionnelles qui reposent sur l’incandescence d’un filament, les LED émettent ainsi très peu de chaleur.

La lumière produite par l’éclairage LED possède en outre un indice de rendu des couleurs (IRC) beaucoup plus élevé que les lampes à incandescence, ce qui signifie qu’il peut reproduire plus fidèlement les couleurs des objets. C’est en partie pour cette raison que l’éclairage LED tend de plus en plus à être utilisé dans les maisons, mais également dans nos rues.

Éclairage public LED : quels avantages par rapport à l’éclairage public traditionnel ?

Le passage à l’éclairage LED constitue une tendance de fond, dans les foyers comme dans l’espace public. Ce type d’éclairage présente nombre d’avantages, en plus de limiter les inconvénients de l’éclairage public traditionnel.

Les limites de l’éclairage public traditionnel

L’éclairage public traditionnel, luminaires équipés de lampe à décharge (Sodium Haute Pression, SHP ou Iodure Métallique, IM) présentent de nombreux défauts qui doivent être gérés par les villes. En premier lieu, l’intensité d’éclairage est difficilement modulable. D’une part les ampoules, produites selon des calibres d’usine (100W, 150W ou 250W), créent des points lumineux trop puissants pour pouvoir atteindre les valeurs moyennes d’éclairement suffisantes. D’autre part, parce qu’il n’existe pas ou peu de possibilités d’abaisser cette intensité lumineuse sans changer d’ampoule.

La deuxième limite est que l’éclairage public traditionnel consomme énormément d’énergie. Selon l’ADEME, l’éclairage public représente 41% de la consommation électrique des collectivités territoriales. Que ce soit d’un point de vue écologique ou financier, cette dépense énergétique est un véritable problème pour les villes.

Enfin, les lampes d’ancienne génération possèdent une durée de vie faible, d’environ 5 ans (soit une durée de vie 18 000 h). De la même manière, cela engendre des problèmes financiers (cout de maintenance élevée) et écologiques (épuisement des ressources).

Les avantages de l’éclairage public LED

L’éclairage public à LED offre de nombreux avantages par rapport aux luminaires équipés de lampes à décharge.L’éclairage public LED peut en effet être ajusté pour correspondre exactement aux besoins urbains : les usines sont en mesure de répondre à des demandes diverses et équiper les rues selon leur configuration. La puissance lumineuse peut aussi être modulée au besoin, ce qui permet de gagner en confort tout en économisant de l’énergie. D’autre part, les éclairages LED possèdent une excellente durée de vie : 10 ans en moyenne soit 50 000 h.

Mais ce qui rend l’éclairage public LED aussi intéressant, c’est avant tout les économies d’énergie qu’il permet de réaliser. Les LED sont en effet très peu énergivores : selon une étude menée par IHS Markit en 2017, 570 millions de tonnes de CO2 ont été économisées grâce à l’utilisation de l’éclairage LED. En dehors d‘être bonnes pour la planète, ces économies d’énergie font de l’éclairage public un investissement rentable. Économe en énergie, modulable et nécessitant peu d’entretien, l’éclairage LED a tout pour s’imposer comme la nouvelle norme en milieu urbain.

Éclairage public LED et détection : une opportunité majeure pour les collectivités locales

Autre avantage de l’éclairage LED, la possibilité d’appareiller d’autres systèmes électroniques, comme les détecteurs de mouvement. Équipés de ce système, les candélabres s’allument à la détection des passants (piétons, vélo…) grâce à la technologie infrarouge. Cette solution permet de conserver un éclairage de nuit même dans des rues peu fréquentées ou des lotissements, sans déperdition énergétique. Que ce soit pour des questions de confort ou de sécurité, l’éclairage par détection représente un atout considérable pour les collectivités locales.

Éclairage public LED : y voir clair dans la ville de demain

Les éclairages LED offrent des opportunités encore plus vastes pour la ville de demain. Il est en effet possible de les rendre intelligents et communicants, et de piloter minutieusement et facilement l’éclairage d’une ville. Il est par exemple envisageable de vérifier en direct l’état du parc de candélabres pour optimiser les points lumineux et économiser de l’énergie. Les défaillances matérielles peuvent également être détectées automatiquement et traitées au plus vite, en évitant de déplacer inutilement des équipes de maintenance. D’autres applications sont possibles : moduler l’éclairage de nuit en fonction d’un évènement ou permettre aux citoyens de participer à l’exploitation de l’éclairage de leur quartier via des applications.

Enfin, ces nouvelles infrastructures permettent d’installer d’autres dispositifs comme des capteurs qui collectent des données sur l’ensoleillement, la pollution, le bruit, la température ou le trafic. De nouveaux services innovants peuvent ainsi être mis en place par l’intermédiaire du renouvellement du parc d’éclairage. L’ensemble de l’espace public est alors plus convivial et sécuritaire pour tous.

Si, bien entendu, les enjeux écologiques nous poussent en priorité à adopter l’éclairage public LED comme une nouvelle norme, ses avantages ne s’arrêtent pas là. Permettant aux collectivités locales de réaliser des économies conséquentes, cet argent peut être employé à améliorer la qualité de vie des citoyens. Mais, surtout, ce changement de parc d’éclairage permet de faire un pas de plus vers le concept de ville intelligente. Que ce soit pour des raisons de confort, de sécurité, d’économies d’énergies comme de praticité, l’éclairage LED est une alternative incontournable.

Si l’investissement initial n’est pas négligeable, la participation de l’éclairage public LED au rayonnement d’une ville et à la diminution drastique des coûts et des dépenses énergétiques le rentabilise rapidement. Les directeurs des services techniques des collectivités locales ont donc toutes les raisons de faire de cette transition une ambition majeure pour les prochaines années !

Comment les collectivités peuvent-elles réduire la facture de l’éclairage public ?

Éclairage public

Véritable enjeu de dépenses publiques, l’éclairage public représente en moyenne 41 % des consommations d’électricité des collectivités territoriales, selon l’ADEME. En cause, l’obsolescence d’une…

Éclairage public

Piloter l’éclairage public par l’analyse des données : quelles sources d’économie ?

Éclairage public

Selon l’ADEME, l’éclairage public représente 41% de la facture d’électricité des collectivités en France. Cette dépense est amenée à augmenter du fait de la crise énergétique en Europe et du…

Éclairage public

Coupures de nuit : une nécessité pour faire des économies d’éclairage public ?

Éclairage public

« L’éclairage public est le deuxième poste de consommation d’énergie des communes après les bâtiments, avec 12% des consommations et 18% des coûts d’énergie. Cela représente 31% des dépenses…

Éclairage public