L’arrosage intelligent : quels enjeux pour les collectivités ?

Lundi 25 septembre 2023
L’arrosage intelligent : quels enjeux pour les collectivités ?

L’entretien des espaces verts au sein des collectivités urbaines représente un défi de taille, et pour cause : l’un de ses aspects les plus essentiels n’est autre que l’arrosage, et donc la gestion de l’eau. Or, l’enjeu autour des espaces verts est aussi bien d’ordre esthétique qu’écologique, puisqu’il s’agit d’apporter des zones de respiration aux habitants tout en préservant la biodiversité. Les espaces verts jouent par ailleurs un rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique, et l’adaptation des zones urbaines aux périodes de fortes chaleurs. Cependant, leur irrigation régulière représente une consommation d’eau significative.

Une mauvaise gestion peut conduire au gaspillage, d’autant plus dramatique que les restrictions d’eau estivales tendent à se systématiser. Pour cette raison, le pilotage intelligent de l’arrosage émerge comme une réponse innovante et adaptée. En intégrant la technologie dans la gestion des ressources en eau, cette approche durable a en effet la capacité d’optimiser l’utilisation de l’eau tout en préservant la santé des espaces verts et en répondant aux impératifs environnementaux. Explications.

L’arrosage intelligent en pratique

Vers le pilotage des consommations énergétiques

De plus en plus de collectivités embrassent la transition vers le pilotage intelligent des consommations énergétiques – dont, en l’occurrence, le pilotage de l’arrosage. Ce changement marque un tournant prometteur vers une gestion plus efficiente et éco-responsable. Grâce à des capteurs sophistiqués et des systèmes automatisés, le pilotage de l’arrosage intelligent s’adapte en temps réel aux conditions météorologiques et aux besoins des plantes. Cette approche ciblée réduit significativement la consommation d’eau tout en garantissant l’efficacité de l’arrosage, génère des économies financières considérables et diminue l’impact environnemental.

Quelques exemples d’application concrète :

Parcs publics et espaces verts : les municipalités peuvent utiliser des systèmes d’arrosage intelligent pour arroser les parcs et les espaces verts de manière plus efficace. Les capteurs mesurent l’humidité du sol, la pluviométrie actuelle et les prévisions météorologiques pour ajuster automatiquement les cycles d’arrosage. Cela évite de gaspiller de l’eau lorsque le sol est déjà suffisamment humidifié.

Terrains de sport : les terrains de sport municipaux peuvent bénéficier de l’arrosage intelligent pour maintenir des surfaces de jeu optimales tout en réduisant la consommation d’eau. Les capteurs de terrain et les systèmes de gestion permettent un arrosage précis en fonction des besoins.

Stations d’épuration des eaux usées : certaines stations d’épuration des eaux usées utilisent également des systèmes d’arrosage intelligent pour éliminer efficacement les eaux usées traitées en les utilisant pour l’irrigation des terres agricoles ou des zones de collectivités voisines.

Florence primée « Smart City Green » grâce à l’arrosage intelligent : en 2019, la ville de Florence (Italie) a reçu un prix pour la réussite du déploiement d’un système complet d’arrosage intelligent dans le cadre d’une démarche smart city. La ville a en effet pu réduire leur consommation d’eau de 35%.

Comprendre l’arrosage intelligent : les dispositifs

L’arrosage intelligent est ainsi particulièrement adapté aux vastes espaces, dont la gestion de l’irrigation doit être précise pour en maîtriser la consommation énergétique. C’est pourquoi ce dispositif connecté et basé sur l’intelligence artificielle comprend plusieurs éléments.

Capteurs d’humidité du sol et automatisation

Au cœur de l’arrosage intelligent se trouvent les capteurs d’humidité du sol. Ces petits appareils connectés sont insérés dans le sol et mesurent en temps réel le taux d’humidité du sol. Les données collectées permettent de déterminer précisément les besoins d’irrigation, et quelle fréquence est nécessaire. Plutôt que de suivre un calendrier d’arrosage fixe, les capteurs garantissent de cette manière que les besoins en eau sont satisfaits au bon moment et en juste quantité.

L’automatisation est une caractéristique clé de l’arrosage intelligent. En utilisant les données des capteurs d’humidité du sol et d’autres sources, les systèmes automatisés peuvent déclencher l’arrosage uniquement lorsque cela est requis. Ces plages horaires d’arrosage sont soigneusement définies pour éviter les pics de consommation d’eau et minimiser le gaspillage. Par exemple, pendant les périodes de faible occupation des espaces verts, l’arrosage peut être réduit ou désactivé pour prévenir une surconsommation inutile.

Systèmes de gestion centralisée et contrôle à distance

Pour les collectivités gérant de vastes zones vertes, la gestion centralisée est un atout majeur. De tels systèmes de gestion prennent à la fois en compte les données des capteurs, les conditions météorologiques en temps réel et tout autre paramètre pertinent à la gestion d’un environnement spécifique. Ces informations sont ensuite croisées pour ajuster automatiquement les cycles d’arrosage. Par ailleurs, grâce au contrôle à distance, les responsables peuvent surveiller et ajuster les dispositifs d’arrosage en temps réel, ce qui offre une flexibilité optimale et la possibilité de réagir rapidement face aux imprévus.

Capteurs météo en temps réel et programmation basée sur les besoins des plantes

En plus des capteurs d’humidité du sol, les capteurs météo sont intéressants pour anticiper les aléas météorologiques. Leur utilisation sur la durée permet la collecte et l’exploitation intelligente de données précises telles que la température, l’humidité de l’air et la pluviométrie prévue. Ces informations viennent ajouter aux systèmes d’arrosage intelligent des possibilités d’ajustement – par exemple, en cas de fortes pluies ou, au contraire, de périodes de sécheresse.

Enfin, programmer le dispositif en fonction des besoins des plantes et des conditions environnementales permet d’aller plus loin dans l’optimisation du pilotage énergétique. Il devient en effet possible de définir des paramètres spécifiques pour chaque zone verte en fonction du type de plantes, de la saison et des caractéristiques du sol. Les systèmes ajustent ensuite automatiquement les cycles d’arrosage en prenant en compte tous les facteurs intégrés.

L’arrosage intelligent repose sur des dispositifs innovants qui fusionnent la technologie et l’efficacité environnementale. Les capteurs d’humidité du sol, les systèmes de gestion centralisée, les capteurs de météo en temps réel et la programmation adaptative révolutionnent la manière dont nous gérons l’arrosage dans les espaces verts des collectivités. En tirant ainsi parti d’un dispositif connecté pour la gestion intelligente de l’arrosage des espaces verts, les collectivités ont l’opportunité d’améliorer l’efficacité de leur consommation en eau et en énergie tout en préservant la qualité et l’esthétique de leurs parcs et jardins. De quoi se rapprocher considérablement des objectifs de la ville durable.

Télérelève : une solution efficace et durable pour la gestion de l'eau potable dans les collectivités

Cycle de l'eau

Le cycle naturel de l'eau, aussi appelé grand cycle de l’eau, est de plus en plus perturbé par le réchauffement climatique, entraînant une augmentation de la fréquence et de l'intensité des…

Cycle de l'eau

Compteur d’eau connecté : quels avantages pour les collectivités ?

Cycle de l'eau

Chaque année, plus de 20% d’eau potable est gaspillée à cause de fuites, soit plus d’un milliard de mètre cube d’eau. Dans un contexte d’augmentation des périodes de stress hydrique, au cours…

Cycle de l'eau

Économiser l’eau : réduire les fuites grâce à l’internet des objets

Cycle de l'eauQualité de vie

En 2020, les Français ont consommé en moyenne près de 170 litres par jour et par habitant. Estimée à seulement 20 litres à la fin du XVIIIème siècle, la consommation d’eau par jour et par habitant…

Cycle de l'eau
Qualité de vie